Le paradoxe de « ces merveilleux fous »


Quel enfant n’a pas adoré « Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines »?

Ce film qui raconte les débuts de l'aviation avec une superbe course nous rappelle la folle détermination de ces inventeurs de génie de l'aviation.

"Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines"

 

Au moment où j'écris cette note, ce dimanche 8 novembre 2020, une autre cohorte de ces merveilleux fous prend le large : les skippeurs et skippeuses du Vendée Globe Challenge. Cette course aurait pu aussi rendre le nom de "Ces merveilleux fous marins dans leurs drôles de bateaux".

Seuls aux commandes d'un bâtiment de 18 mètres de long pendant trois mois, face à l'immensité de l'océan, combattant sans répit le manque de sommeil et l'adversité de la nature. Leur talent, leur désir de conquête, leur courage, leur force mentale, sont absolument extraordinaires.

Cela fait réfléchir aux capacités des humains à entreprendre des challenges hors du commun, et rappelle le paradoxe de tous ces génies de l'humanité, qui ont permis à notre civilisation d'atteindre la lune, et plus encore...

Pourtant, à notre humble niveau de terrien, il nous reste encore bien des challenges à relever pour éloigner la misère d'une partie importante de l'humanité, ou encore pour résoudre l'escalade brutale du réchauffement climatique. Ce sont les deux principaux challenges de notre humanité, qui conditionnent notre futur immédiat.

Entre temps, sensibilisons à chaque occasion les nouvelles générations qui arrivent sur le marché du travail, en ces temps si bouleversés, aux valeurs transmises par ces véritables champions de l'entreprendre que sont nos skippeuses et skippeurs.

Souhaitons que toutes les chances soient avec eux, parce que leur simple engagement relève déjà une prouesse, mais il faut arriver, et arriver le plus vite possible. Le palmarès final distinguera les meilleurs à l'arrivée, mais ils resteront tous des héros.

Remercions ces skippeuses et skippeurs du Vendée Globe de nous apprendre ces valeurs et rêvons grâce à eux.

 

Et pour conclure, permettez-moi d'avoir une pensée particulière pour Stéphane Le Diraison, qui associe son aventure à l'oeuvre de protection de ces océans qu'il aime tant, comme nous tous.

"Grand départ du Vendée Globe pour Stéphane Le Diraison"

"Kids for Oceans"

 

Bon vent à tous !

Hernan POBLETE